Retour

Refonder l’Europe qui doit protéger les intérêts des nations qui la composent.

Ce qui tue l’Europe aujourd’hui, c’est bien ce sentiment que rien ne bouge, qu’on ne peut pas sortir du cadre. S’accrocher au statu quo actuel serait la pire des issues pour la construction européenne. Pour que l’Europe défende avec force les intérêts communs des peuples qui la composent, nous proposons de rétablir la préférence européenne. Ce sont nos entreprises et nos emplois que nous devons protéger en priorité.
 
L’Europe ne doit pas être un assemblage de consommateurs dont le caddie se remplit de produits chinois. N’ayons pas peur de porter une Europe des producteurs. Nous devons pouvoir privilégier nos PME dans l’attribution des marchés publics et imposer la réciprocité dans les échanges commerciaux. Nous devons également défendre nos productions agricoles en les protégeant d’une concurrence étrangère déloyale.
 
Ayons le courage de refonder l’Union européenne : il faut revenir notamment sur la directive sur le travail détaché qui institutionnalise la concurrence déloyale et mine la confiance dans la construction européenne. Les salariés travaillant en France doivent tous payer les mêmes charges sociales.
 
Il est impératif aussi de réviser les accords de Schengen tant leurs dysfonctionnements devant la crise migratoire sont criants. Les frontières extérieures de l’Union européenne ne doivent plus être des passoires et la libre circulation des personnes au sein de l’UE ne doit plus faciliter du même coup les flux migratoires illégaux.
 
Parce que nous sommes attachés à l’idée européenne, nous souhaitons la construire en défendant avec force ses intérêts stratégiques, son héritage culturel, sa civilisation, et en repensant la frontière, non pas comme un archaïsme qui enferme, mais comme une limite qui protège.
 


© 2017 / Droite Sociale - Tous droits réservés
Retour haut de page