Retour

Maîtriser l'immigration et rétablir l’exigence d’assimilation.

La France n’a plus les moyens d’accueillir toujours plus d’étrangers. Prétendre l’inverse est une faute morale devant l’incapacité d’intégrer pleinement l’ensemble des immigrés déjà présents sur notre sol. Nous souhaitons donc réduire l’immigration à un strict minimum, en l’organisant par quotas, en fonction de nos besoins économiques et de nos capacités d’intégration.
 
Il est tout à fait légitime que la France décide souverainement du nombre d’étrangers qu’elle accepte d’accueillir sur son territoire et du nombre de naturalisations. Nous proposons d’inscrire dans la Constitution la limitation de l’immigration par des quotas fixés chaque année par le Parlement.
 
L’immigration sans assimilation doit être stoppée. Dans la République, les étrangers ont d’abord des devoirs avant de réclamer des droits. Ceux que nous avons choisis d’accueillir doivent impérativement exercer un travail, maîtriser notre langue, s’approprier notre mode de vie et respecter nos règles communes. C’est une question d’unité nationale mais aussi de respect.
 
La France doit naturellement tendre sa main aux vrais réfugiés politiques mais elle doit être ferme avec les clandestins, car le droit de l’asile est sacré. Nous proposons de conditionner l’aide au développement des pays d’origine à leur coopération dans la maîtrise des flux migratoires et le retour de leurs ressortissants.
 


© 2017 / Droite Sociale - Tous droits réservés
Retour haut de page